Mardi 4 décembre 2018 – Derniers ateliers de sensibilisation à la musicothérapie et au snoezelen, séances auxquels ont pu participer les élèves de 2ndes Arts du son du LGT et de 1e ASSP du LP.

Ces ateliers ont été animé par deux professionnelles amiénoises, Caroline Vaché et Camille Sélesta, qui ont pu faire profiter les lycéens de la spécificité de leurs métiers.

Ce projet s’est inscrit notamment dans le cadre de l’expérimentation pédagogique en cours pour la filière ASSP du lycée professionnel, soutenue par le CARDIE (Rectorat d’Amiens), qui vise à l’acquisition de compétences spécifiques en matière musicale, pour les futurs professionnels du secteur d’aide et d’accompagnement à la personne. L’un des objectifs est que ces rencontres puissent alimenter leurs pratiques et leurs connaissances sur les arts et la thérapie, au-delà du baccalauréat.

Voici, de manière très libre, leurs réactions et leur compréhension de cette pratique d’accompagnement au terme de ces ateliers :

 « J’ai compris que la musicothérapie peut redonner confiance en la personne, pour se libérer de ses angoisses, de ses peurs et de sa tristesse. C’est une pratique de soins, de relation, d’aide à la rééducation et de soutien. La musique permet de créer des liens. » Mathilde D.

« Ces interventions m’ont appris à me relaxer, à me concentrer sur des vibrations. J’ai aussi appris que les faisceaux lumineux servent à développer les sensations. » Camille P.

 « La musique est utilisée dans le cadre d’une thérapie. Elle agit surtout sur le plan psychique de la personne qui est atteinte d’un trouble ou de mal-être (par exemple, le membre fantôme, amputé dont le patient est amené à prendre conscience par le biais de cette thérapie ». Camille S.

« La musicothérapie m’a beaucoup touché. J’ai vraiment apprécié, ça m’a apaisé ». Laurie R.

 « En quelque sorte, elle « remplace le médicament. Nous avons pu participer à des ateliers où nous avons fait des vocalises, et manipulé divers instruments sympathiques, toucher des matières les yeux bandés ».

« C’est un processus relationnel qui vise à l’amélioration de la qualité de vie de la personne ». Cécile A.

 « Les missions de la musicothérapie sont de maintenir, de créer ou de restaurer les moyens de communication, de répondre à une prescription et de repérer la nature d’une souffrance. Cette pratique peut apporter, du point de vue de l’accompagnement à la personne, de la concentration, permet de réduire le stress, de relaxer, d’améliorer le sommeil, de stimuler la créativité, d’améliorer la coordination des mouvements, de travailler la mémoire. En général, elle favorise l’expression. » Coline L.

 « Le snoezelen associé à la musicothérapie est une méthode qui vise à établir les contacts indispensables au bien-être et à l’épanouissement ». Valérie G.

IMG 6389IMG 6959IMG 6962IMG 7981IMG 7984IMG 7984IMG 7986IMG 7993IMG 8007IMG 8008IMG 8011IMG 8020IMG 8035